fbpx

Le CBD peut-il incarner une alternative aux opiacés dans le traitement des douleurs ?

La crise des opiacés touche violemment les Etats-Unis depuis maintenant plusieurs années, et c’est en partie pour cette raison que le monde scientifique recherche une alternative à leur utilisation. Plusieurs spécialistes travaillent actuellement pour définir dans quelle mesure le cannabis, et plus précisément le CBD, pourrait servir à lutter contre certaines douleurs, mais aussi pour contrer le phénomène de dépendance excessive aux opioïdes !

En finir avec les opiacés grâce au CBD ?

Une étude récente, effectuée à New-York et en Floride par des chercheurs du NYU Langone Health, tente de mesurer l’efficacité et la sécurité d’un nouveau produit au CBD pour traiter des douleurs post-opératoires, auprès de patients venant d’être opérés de l’épaule.

Ce produit, appelé ORAVEX, se présente comme une tablette buccale, qui délivre du CBD. Il a fait l’objet d’une évaluation dans le cadre de tests cliniques de phase ½, sur un panel de 99 sujets, dont l’âge se situe entre 18 et 75 ans.

Au moment de l’étude, chacun de ces sujets venait de subir une opération de la coiffe de rotateurs, à savoir une partie de l’épaule. Dans les faits, seulement la moitié des sujets du panel a reçu un traitement avec du CBD, car l’autre moitié n’a eu droit qu’à un placébo. Avec l’aide d’un outil, appelé échelle visuelle analogique, la douleur de l’ensemble des sujets a ensuite été évaluée.

Une satisfaction plus importante avec le CBD

Selon les conclusions de cette étude, récemment communiquées durant la réunion annuelle de l’Americain Academy of Orthopedic Surgeons à Chicago, il semblerait que les patients ayant reçu le traitement à base de CBD le jour de l’intervention chirurgicale aient ressenti 23 % de douleurs en moins que les sujets du groupe témoin !

A J+1 et J+2 de leur opération, les patients ayant reçu du CBD ont également présenté un indice de satisfaction relatif au contrôle de la douleur qui se situait entre 22 % et 25 % de plus que ceux du groupe témoin. Plus précisément, la moitié des sujets du groupe traité au CBD a reçu un dosage de 50 mg de CBD, et l’autre moitié n’en a reçu que 25 mg. La satisfaction des patients ayant reçu 50 mg de CBD était donc plus élevée que ceux qui n’en avaient reçu que la moitié.

Des résultats prometteurs

Michael J . Alaia, le chercheur en charge de cette étude, s’est réjoui de ces résultats. Il explique : « Il existe un besoin urgent d’alternatives viables pour la gestion de la douleur, et notre étude présente cette forme de CBD comme un outil prometteur après une réparation arthroscopique de la coiffe des rotateurs. »

Ainsi, le CBD incarne potentiellement une nouvelle approche, beaucoup plus accessible financièrement, pour soulager les douleurs. Contrairement aux opiacés, il ne provoque aucun effet secondaire, et ne cause pas de dépendance !