fbpx

-15% DE RÉDUCTION avec le CODE : 15FEV24

L’action du CBD sur la maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative qui touche des millions de personnes dans le monde. Il n’existe actuellement aucun traitement pour en guérir.

Néanmoins, de récentes études sur le sujet mettent en avant les bienfaits du CBD à haute dose sur cette maladie notamment au stade précoce dans le cas d’une forme héréditaire. C’est le cas de l’étude américaine menée par le Medical College of Georgia de l’Université Augusta.

En quoi le CBD peut être utile dans la maladie d’Alzheimer ?

Différents facteurs peuvent être à l’origine de la maladie d’Alzheimer : l’âge, le patrimoine génétique, le mode de vie, …

Les symptômes sont dus à des dépôts de protéines (bêta-amyloïdes) qui s’agrègent sous forme de plaques insolubles au niveau du cerveau. Ces dépôts entraînent l’asphyxie et la mort progressive des cellules du cerveau. Le traitement de l’information s’en trouve perturbé, ce qui affecte la mémoire à court puis à long terme. On parle de démence.

La maladie serait associée entre autres à l’inflammation des tissus nerveux, appelée neuroinflammation. Or selon une étude, les cannabinoïdes possèdent des propriétés neuroprotectrices et préservent les cellules contre l’effet toxique des bêta-amyloïdes.

Le CBD contribuerait donc à réduire les taux de protéines liées à l’inflammation chez les patients atteints d’Alzheimer. Le CBD est par ailleurs réputé pour son action anti-inflammatoire.

Le CBD a une incidence sur l’élimination des protéines bêta-amyloïdes et sur le taux de protéines liées à l’inflammation

En temps normal, les protéines bêta-amyloïdes ainsi que les autres déchets dans le cerveau sont éliminés, notamment grâce aux protéines IL-33 et TREM2. Chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer, les taux de ces deux protéines sont inférieurs à la normale. Sans ces protéines, les bêta-amyloïdes s’accumulent et forment ces fameuses plaques qui étouffent les cellules nerveuses, responsables de la transmission des messages.

Une récente étude a permis de mettre en évidence, d’un part, l’action bénéfique du CBD à forte dose sur ces taux de protéines IL-33 et TREM2, et d’autre part, la réduction du taux d’une autre protéine (IL-6), responsable de l’inflammation.

Toujours dans cette étude, les scientifiques ont constaté, chez les souris, un taux d’IL-33 sept à dix fois supérieur au taux avant l’injection de cannabidiol.

Les travaux sur le sujet n’en sont encore qu’au tout début et des recherches complémentaires sont à entreprendre, notamment pour préciser le dosage, mais aussi pour évaluer les effets du CBD sur les patients souffrant d’un Alzheimer précoce. L’idée de trouver un remède à cette maladie, grâce au CBD, est de plus en plus probable.

D’autres études sur le sujet

D’autres études viennent corroborer l’utilité du CBD dans la lutte contre la maladie d’Alzheimer.

Selon l’une d’entre elles, le ciblage de protéines GPR55 pourrait être une autre option pour traiter différentes maladies neurodégénératives telles que Parkinson, Alzheimer et la sclérose en plaques.

Une autre encore dévoile que le CBD améliore le flux sanguin vers les parties du cerveau associées à la mémoire et la prise de décision. Cela constitue un autre axe de recherche et un nouvel espoir de trouver enfin un remède à cette maladie aujourd’hui incurable.