fbpx

-15% DE RÉDUCTION avec le CODE : SPRING24

Les seniors canadiens sont deux fois plus à consommer du cannabis médical

Au Canada, le taux de consommation de cannabis médical a doublé chez les seniors au cours des deux dernières années, passant de 17,6 % en 2017, à 31,2 % en 2019.

Le cannabis médical désormais très prisé par les seniors

La consommation de cannabis médical chez les seniors du Canada est aujourd’hui un phénomène de plus en plus fréquent. Selon une étude du Sunnybrook Health Science Centre de Toronto, ce taux de consommation s’élevait à 17,6 % en 2017 (l’année précédant sa légalisation à grande échelle dans le pays), pour atteindre 31,2 % en 2019 !

Par ailleurs, l’enquête a également démontré que 22,7 % des seniors interrogés ont stipulé avoir consommé du cannabis médical au cours de l’année 2020, bien qu’il y ait eu moins de répondants que pour les études des années précédentes.

Il faut également noter que plus de 40 % des répondants ont déclaré qu’ils utilisaient uniquement de l’huile de CBD, alors que 35 % d’entre eux ont indiqué consommer des produits qui contiennent à la fois du CBD et du THC.

Selon cette même étude, 44,5 % des sondés utilisent des analgésiques en ventre libre, 28,3 % d’entre eux consomment des opioïdes, alors que 24,5 % préfèrent les anti-inflammatoires non-stéroïdiens, 21,4 % les antidépresseurs, et 12,3 % les benzodiazépines.

Au total, environ 40 % des seniors consommateurs d’opioïdes ont indiqué que leur consommation de drogue avait été réduite (que ce soit légèrement ou significativement) après qu’ils aient débuté la consommation de cannabis médical.

Pour Krista L.Lanctôt, scientifique principale du Sunnybrook, il convient toutefois de procéder à une scrupuleuse collecte d’informations relative à l’utilisation d’autres médicaments pour les seniors qui consomment du cannabis médical. En effet, elle indique que « Les effets du cannabis peuvent différer chez les personnes âgées en raison d’un métabolisme altéré, de comorbidités et de l’utilisation de médicaments concomitants. »

Même constat chez les adultes américains

Récemment, une nouvelle étude publiée dans le JAMA Internal Medicine, a permis d’observer une tendance similaire auprès des seniors américains de plus de 65 ans. Alors qu’en 2015, ils n’étaient que 2,4 % à consommer du cannabis, ils étaient 4,2 % en 2018, ce qui équivaut à augmentation de 75 % !

Une autre étude, parue l’an dernier dans le Journal of the American Geriatrics Society, a quant à elle révélé que 61 % de ses participants (tous au moins âgés de 65 ans), avaient débuté leur consommation de cannabis après leur soixantième anniversaire. Au total, 53 % des répondants ont d’ailleurs affirmé consommer du cannabis à titre quotidien ou hebdomadaire.

Enfin, des scientifiques de l’Ecole de Santé Publique de l’Université Israélienne de Haïfa ont publié une étude l’année dernière dans la revue Drug and Alcohol Rewiew sur le même sujet. Leurs recherches ont permis de démontrer que les seniors ayant recours au cannabis médical pour traiter et soulager leurs douleurs chroniques ne présentaient pas de signes de déclin cognitif particulier.